La névralgie d’Arnold

La névralgie d’Arnold

Bien des patients atteints d’une névralgie d’Arnold mettent du temps à s’en rendre compte : l’erreur de diagnostic est courante.

Cette névralgie peut devenir très handicapante et bouleverser votre quotidien du tout au tout. Bon nombre de personnes touchées par la névralgie d’Arnold ne savent plus vers quel spécialiste ou médecine se tourner : médecin généraliste, rhumatologue, neurologue, hypnose, médecine chinoise, etc. C’est pour cette raison que l’on parle souvent d’errance médicale dans le cas d’une névralgie d’Arnold. La résignation et le « apprendre à vivre avec » peuvent s’installer.

Pourtant l’ostéopathie offre une approche qui permet d’une part de soulager durablement la douleur.

Retour sur cette névralgie qui peut vous empoisonner la vie.

La névralgie d’Arnold, qu’est-ce-que c’est ?

La névralgie d’Arnold est une douleur d’origine nerveuse qui provoque des douleurs dans le cou et à l’arrière de la tête. C’est d’ailleurs parce que ces douleurs peuvent être confondues avec des maux de tête que le diagnostic de cette névralgie peut être retardé.

Pour que vous compreniez mieux ce qu’est la névralgie d’Arnold, prenez l’exemple de la sciatique qui est plus connu.

Une sciatique, c’est lorsque votre nerf sciatique est comprimé, ce qui provoque une douleur à l’arrière de la jambe pouvant aller du haut de la fesse jusqu’à vos pieds (le long de votre nerf).

Dans le cas de la névralgie d’Arnold, vous avez aussi un nerf de comprimé, mais le nerf d’Arnold cette fois-ci, aussi appelé « grand nerf occipital ».

Ce nerf émerge du haut de vos cervicales, votre cou, jusqu’à l’arrière de votre crâne.

D’où les douleurs au cou associées à ce que vous avez pensé être des migraines dans un premier temps.

A quoi ressemble la douleur en cas de névralgie d’Arnold ?

Les témoignages de patients à ce sujet se rejoignent tous sur l’handicap que représente cette douleur. Beaucoup parlent de combat, de douleurs atroces, de raideur au cou, mal de tête chronique, etc.

La douleur est souvent violente et apparait généralement sans signes avant coureur. Comme votre nerf d’Arnold innerve votre cuir chevelu vous pouvez ressentir une douleur dite « en casque ». Cette douleur peut aussi être décrite par certains patients comme celle ressentie lors d’une brulure, ou comparable à celle d’une décharge électrique.

Généralement la douleur n’apparaitra que d’un seul côté au niveau de votre nuque, et vous lancera jusqu’au dessus de votre oreille, sur le même côté.

De nombreux patients témoignent du soulagement que l’ostéopathie leur a apporté. Effectivement l’action de l’ostéopathie est efficace sur cette pathologie, comme sur toute névralgie.

Une fois la pathologie identifiée, par votre ostéopathe ou votre médecin, le traitement pourra débuter. Comme pour toute névralgie l’objectif de votre ostéopathe sera de repérer les points de tension qui compriment le nerf d’Arnold et qui provoquent ces symptômes.

Le travail de l’ostéopathe sera d’observer, et de corriger si nécessaire des tensions sur l’ensemble du rachis, et particulièrement en haut des cervicales. Concrètement, il peut agir sur l’articulation ou bien sur les petits muscles qui y sont attachés.

Son travail peut porter également sur la mâchoire qui est en rapport étroit avec le haut du cou. Différents axes de traitements sont possibles selon les tensions observées, et l’historique de la pathologie (survenu après un accident de voiture ? associé à des troubles digestifs ? etc).

Il ne s’agit que de quelques pistes fréquemment exploitées par l’ostéopathe à titre indicatif ; votre cas est unique et nécessite un traitement spécifique adapté.

Une action complémentaire pour un traitement efficace

La compression de votre nerf est souvent d’origine musculaire ; en effet, cette zone est un pivot postural très important et de nombreux petits muscles sont sollicités à longueur de journée.

Vous sollicitez le haut de vos cervicales très souvent sans vous en rendre compte !

Par exemple :

- lorsque vous restez pendant de longues heures devant votre écran

- lorsque vous répondez au téléphone la tête penchée vers l’épaule

- lorsque vous dormez sur le ventre

- ou encore même lorsque vous mangez votre sandwich !

Mais c’est aussi le cas pour adapter votre vision (système occulo céphalogyre). C’est pourquoi il sera important de prendre en considération un éventuel déficit visuel.

Votre colonne cervicale haute est un pivot postural, qui est fortement influencé par tout trouble de la posture.

N'hésitez pas à prendre rendez vous chez votre ostéopathe Thomas Lemoine à Trie-sur-Baise.

 

 

Retour
Lemoine thomas
Osteopathe